Le rêve de Catherine

Berder est une île magique et je me sens des ailes pour proposer des aménagements au sein de ce magnifique parc départemental.

Entre patrimoine, tourisme, environnement et agriculture, je rêverai de redonner vie aux pêcheries, au château et aux 23 hectares de l’ile.

La localisation des pêcheries pourrait permettre l’établissement de plusieurs activités maritimes

Ecole de voile, Paddle, Canoé Kayak, Aviron, Plongée.

Le château et ses dépendances pourraient recevoir un Etablissement et Service d’Aide par le Travail (ESAT), en proposant à des personnes en situation de handicap des emplois adaptés sur différentes activités professionnelles comme :

  • Elevage pastoral sur l’ile, plus besoin de tondeuse !
  • Installation de ruches (miam, du miel !)
  • Maraîchage biologique. Une culture maraîchère peut voir le jour sur les 23 hectares de l’île ! si les chèvres et moutons n’ont pas tout mangé 😊
  • Service de blanchisserie avec Lavage de voiles,
  • Couture avec réparation des voiles

Ces activités s’exercent dans un contexte d’économie sociale et solidaire, avec l’engagement d’ouverture sur l’extérieur, de démarche qualité, dans un esprit d’échange et de lien avec nos clients partenaires.
Les entreprises, les collectivités comme les particuliers trouvent les réponses adaptées à leurs besoins en sollicitant les compétences de l’ESAT. Ils contribuent ainsi à la reconnaissance et à la valorisation professionnelle des personnes en situation de handicap œuvrant au quotidien à la satisfaction des clients.

  • A côté, pour le coté plus touristique, une Boutique des produits du maraîchage Bio de l’île de Berder, du miel, tous les artisans locaux qui auraient envie d’avoir un stand dans la boutique….

Et pour les plus jeunes me direz-vous ?

La plage, une petite plage où les bambins pourront faire des châteaux de sable, et tremper leurs gambettes, sous la surveillance des parents.
Pas de baignade, on ne dérange pas nos poissons, nos oiseaux, nos herbiers.

C’est une petite pose, avec devant la plage, quelques tables de pique-nique, pour déjeuner ou dîner si la marée nous a surpris, nous les grands rêveurs………et pourquoi pas, une ou 2 yourtes pour pouvoir dormir si jamais le passeur de l’ile, M. GIBOIRE ne peut nous transporter sur la terre ferme…….

Pourquoi pas, une Maison Départementale de la Nature, avec dans la tour, un observatoire de l’environnement naturel d’exception de l’ile : salles d’expositions thématiques et temporaires, de projection, de médiation pour les ateliers, avec des animations nature gratuites pour tous

Différentes activités régulièrement proposées dans la maison et à l’extérieur, comme des visites guidées des expositions, des conférences ou des lectures, des sorties nature et des ateliers nature pour apprendre et tester méthodes et techniques pour mieux connaître et préserver son environnement naturel (observations, empreintes, expériences, permaculture…).

Il s’agit de valoriser l’espace naturel du domaine, situé en zone Natura 2000 et en zone naturelle d’intérêt écologique, faunistique et floristique (ZNIEFF).

Et s’il reste de la place dans les bâtiments, je rêve quoi !!!, laissez-moi rêver !!

Un salon de thé tout en douceur, agencé avec des matériaux naturels.

Un endroit où l’on prend plaisir à gouter et boire avec des amis, parcourir un magazine « de voile » 😊 ou une Bd illustrée par Nono….

  • Une équipe d’écogardes assure l’accueil du public, la surveillance et la préservation de la biodiversité du parc.

C’est ça, le rêve de Catherine.

Catherine – 16/12/2020